Oxford Martin School
Avec les baies QXS, nous bénéficierons des performances des disques SSD, à moindre coût. Nous avons déjà installé le logiciel de migration [Q-Tier].
Andrew Foulsham
Responsable informatique, Oxford Martin School

L’Oxford Martin School met à niveau son infrastructure de stockage avec des baies QXS de Quantum

L’université d’Oxford n’est pas seulement la plus ancienne institution académique du monde anglophone, c’est aussi l’une des plus influentes. À ce jour, plus de 50 lauréats du prix Nobel et 50 dirigeants mondiaux y ont été directement associés. Fondé en 2005, l’Oxford Martin School est le collège administré de manière autonome le plus récent de l’université d’Oxford. Il s’agit d’un environnement de financement tout à fait unique dédié à des projets pluridisciplinaires qui abordent les problématiques les plus décisives pour l’avenir de la planète. Aujourd’hui, quelque 250 chercheurs participent à plus de 20 programmes dans des domaines aussi variés que les sciences alimentaires, la santé, la géo-ingénierie et la promotion des droits de l’homme.

Un environnement informatique flexible pour une recherche novatrice

Une équipe de recherche collaborative exige une approche informatique dynamique et flexible. « Le plus important pour nous, c’est de pouvoir nous adapter facilement à l’évolution parfois rapide des besoins des équipes de recherche », explique Andrew Foulsham, responsable informatique de l’Oxford Martin School, « et de garantir à ces dernières la sécurité et la disponibilité continues des données ». Au départ, le collège utilisait des baies en attachement direct, mais leur gestion s’est révélée chronophage et la disponibilité des données insuffisante.

Passage au stockage partagé, à la virtualisation et aux baies QXS de Quantum

L’équipe a décidé de consolider le stockage et de mettre en place un environnement de serveurs virtualisés. « Nous savions qu’avec un stockage centralisé via un SAN, nous pourrions augmenter la vitesse d’accès aux données pour les équipes de recherche, étendre plus facilement la capacité et simplifier considérablement la gestion d’un pool de ressources de stockage disponibles », poursuit Andrew Foulsham. « La virtualisation était un moyen beaucoup simple et rapide de créer des applications et des partages pour les besoins des nouveaux projets des équipes de recherche, de les modifier ou de les transférer vers d’autres emplacements. Autre critère essentiel pour une institution ayant pour vocation de bâtir un avenir meilleur : une réduction significative des besoins en alimentation électrique et en refroidissement. »

Pour l’aider à trouver la meilleure approche, l’équipe s’est tournée vers un intégrateur de stockage expérimenté, Park Place Technologies. L’équipe a choisi VMware pour la virtualisation, et les baies de stockage hybride QXS-4 de Quantum pour le stockage partagé. La gamme QXS offre un large éventail de baies de stockage RAID évolutives répondant à différents besoins en matière de performances et de capacité, à des prix très compétitifs.

Gain de performances, réduction des coûts

La nouvelle installation a permis de virtualiser une dizaine de serveurs et de les connecter à 24 To de stockage RAID QXS. Outre la mise en place simplifiée des partages et l’amélioration de la disponibilité des données, le système est beaucoup plus rapide. « La première fois que l’un de nos développeurs Web a utilisé le système, il a constaté un niveau de performances incroyablement supérieur, et les gains d’efficacité s’étendent à d’autres applications », déclare Andrew Foulsham. « Le nouveau système permet également au collège de réaliser des économies substantielles. L’Oxford Martin School devrait économiser des dizaines de milliers de livres sterling au cours des prochaines années. »

Fiabilité sans faille et migration future vers la technologie SSD

Le nouveau système est par ailleurs nettement plus fiable. « Depuis neuf mois que nous utilisons le système, nous n’avons connu aucun arrêt de fonctionnement, et les services de support de Park Place Technologies se sont montrés exemplaires », note Andrew Foulsham. « Nous avons très tôt subi une panne de contrôleur, mais elle a été sans conséquence. Parfaitement redondant, le système a continué à fonctionner malgré l’incident. Le lendemain, le module de remplacement a été installé sans interruption de service. »

Les baies de stockage hybride QXS permettent en outre à l’équipe informatique d’ajouter facilement des disques SSD à l’environnement de stockage. L’équipe Oxford Martin School souhaitait disposer des performances de la technologie flash, mais le coût d’un environnement de stockage tout SSD était trop onéreux. Grâce aux baies de stockage hybride de Quantum, il est possible de combiner disques rotatifs et disques SSD, et d’utiliser la solution Quantum Q-Tier™ pour transférer les fichiers les plus actifs vers le niveau de stockage flash. « Avec les baies QXS, nous bénéficierons des performances des disques SSD, à moindre coût. Nous avons déjà installé le logiciel de migration [Q-Tier]. »

Principaux avantages

  • L’ajout d’une couche SSD avec tiering automatisé en temps réel permet de bénéficier d’un stockage hybride offrant des performances flash à un coût nettement inférieur.
  • La solution de stockage centralisé est facilement extensible et réduit le temps consacré à l’administration ainsi que les coûts globaux.
  • L’environnement SAN augmente les performances et raccourcit l’échéancier des projets.
  • Le système améliore la disponibilité des ressources de stockage et serveur, tout en augmentant la fiabilité globale.
  • La conception redondante du système et la réactivité des services de support garantissent aux chercheurs un accès continu aux ressources.

À propos de l’Oxford Martin School

Composée de plus de 200 chercheurs de l’université d’Oxford et d’ailleurs, la communauté de l’Oxford Martin School s’attaque aux enjeux et perspectives majeurs du 21e siècle. Chaque projet mené par l’Oxford Martin School réunit des universitaires de différentes disciplines qui mutualisent leur expertise pour réfléchir aux problématiques mondiales les plus complexes, comme le réchauffement climatique, les maladies et les inégalités. L’impact de ces travaux dépasse de loin les limites du monde universitaire. L’Oxford Martin School soutient des projets novateurs, à haut risque et pluridisciplinaires qui ne cadrent pas forcément avec les canaux de financement traditionnels. Car pour ce centre de recherche, c’est en dépassant les frontières disciplinaires que l’on aboutira à une amélioration notable du bien-être des générations actuelles et futures.

À propos de Park Place Technologies

Depuis 1991, la société Park Place Technologies propose des services de maintenance post-garantie pour le matériel de stockage, serveur et réseau des datacenters informatiques. Elle compte plus de 10 000 clients dans plus de 100 pays, allant des établissements de santé et d’enseignement supérieur, aux administrations, fournisseurs de services Cloud, PME et entreprises du classement Fortune 500, à qui elle offre une expérience client exceptionnelle, des services de qualité supérieure et de nombreux avantages opérationnels.