NAVSEA
Nos niveaux d’accès s’étant améliorés, surtout grâce à StorNext, nous apprenons à examiner et à exploiter les données autrement. Si vous recherchez une solution pour le stockage de données partagées, rien ne peut rivaliser avec StorNext en termes d’accessibilité et de fiabilité.
Bryan Bennett
Informaticien de la NSWCCD

StorNext à l’assaut des profondeurs

StorNext aide la marine américaine à exploiter un volume de données multiplié par mille

Lorsque la division Carderock du U.S. Naval Surface Warfare Center (NSWCCD) a mis à niveau son réseau de capteurs sous-marins, elle a dû s’équiper d’un système de stockage capable de faire face à un volume de données mille fois plus important qu’auparavant. Elle a choisi de rester fidèle au logiciel de gestion de données StorNext de Quantum. Résultat ? Une solution fiable et évolutive qui a considérablement amélioré les performances. 

La fiabilité et la capacité, facteurs critiques

Parmi ses nombreuses activités de recherche pour la marine des États-Unis, la NSWCCD gère deux réseaux de capteurs sous-marins d’un laboratoire installé en Alaska. Ces réseaux collectent les signatures acoustiques des sous-marins, qu’ils soient en mer ou à l’arrêt. Ces informations servent à évaluer les vulnérabilités et à mettre au point des mesures d’atténuation des bruits.

Lorsque la NSWCCD a déployé de nouveaux réseaux de capteurs, dont chacun contient des centaines de microphones sous-marins, elle a multiplié par mille le volume des données collectées, avec en moyenne 550 000 fichiers de données et jusqu’à 3 To de données par test. Toutes ces données devaient être capturées de façon très précise et stockées pendant toute la durée d’un test, soit de trois à vingt minutes. Tout problème lié à la qualité des données pouvait entraîner la réexécution du test, moyennant un coût supplémentaire considérable puisqu’il fallait rappeler des sous-marins ou retarder leur départ.

Initialement, un réseau SAN installé en 2005 qui utilisait une version antérieure du système de fichiers StorNext de Quantum répondait aux besoins de l’organisation. L’explosion du volume des données amena l’informaticien de la NSWCCD Bryan Bennett à rechercher un système de stockage à haute disponibilité et ultra-rapide. La mise à niveau de StorNext s’est vite imposée comme la meilleure décision.

Avantage : Possibilité de traiter plus de données plus rapidement

La NSWCCD est désormais capable de traiter plus de données qu’auparavant avec un système de stockage à l’architecture repensée, composé de trois systèmes de fichiers StorNext. Le partage de fichiers ultrarapide et les performances SAN évolutives de StorNext permettent d’analyser les informations riches et détaillées que génèrent les capteurs.

Le premier système de fichiers est dédié à l’ingestion ultrarapide des données, et le deuxième assure la consolidation et l’analyse des données. Avec la précédente architecture, toutes les données étaient écrites dans une seule partition, ce qui entraînait une perte de vitesse et de fiabilité à mesure que le système de fichiers se remplissait. Enfin, le troisième système de fichiers n’hébergeant que les données traitées, les données brutes restent telles quelles dans le deuxième système de fichiers, en vue d’analyses futures. Les avantages de cette configuration sont apparus évidents lorsque le système a fonctionné sans un accroc lors du plus grand test jamais conduit par la NSWCCD.

« Nous avons été stupéfaits de constater que nous avions pu traiter 50 % de données en plus que lors d’une journée normale », a commenté Bryan Bennett. « Un taux d’ingestion des données plus élevé couplé à un robuste système de gestion des données nous permet de réaliser les tests plus rapidement, et de renvoyer en mer les sous-marins dans les délais prévus. Les gains de performances générés par StorNext ont vraiment impressionné l’encadrement. »

Produits utilisés

Principaux avantages

  • Ingestion par des capteurs sophistiqués d’un volume de données multiplié par mille
  • Augmentation de 50 % du partage et de l’analyse des données
  • Fin du ralentissement de l’enregistrement des données en cas de défaillance matérielle
  • Réduction des coûts liés à la mobilisation des sous-marins, imputable à une rapidité et une fiabilité accrues

À propos de la NSWCCD

Forte de 3 200 scientifiques, ingénieurs et personnels d’appui, la division Carderock du Naval Surface Warfare Center des États-Unis gère des installations et des laboratoires de recherche pour améliorer les performances des sous-marins et de navires de surface.