Agnico Eagle
Comme vmPRO stocke les copies des VM au format VMware natif, nous n’avons pas besoin de passer par l’application de sauvegarde pour les restaurer. Un simple glisser-déplacer suffit pour exécuter le fichier VMDK. La restauration s’effectue littéralement en quelques minutes au lieu de plusieurs jours.
- Daryl Land
Responsable des services réseau chez Agnico Eagle

Meilleure protection des VM distantes en vue de la reprise après incident et restauration plus rapide des fichiers grâce à la réplication avec déduplication

Lorsque les bureaux distants sont situés au-delà du cercle polaire arctique ou en bordure du bouclier canadien, leur protection présente un tout autre niveau de difficulté. C’est le défi qu’a dû relever l’équipe informatique de la société minière Agnico Eagle lorsqu’elle a mis en place une méthode de protection des données adaptée aux sites les plus reculés de la planète.

«Nous constituons en général de petites équipes sur site, qui disposent rarement d’un informaticien dédié», explique Daryl Land, Responsable des services réseau chez Agnico Eagle. «Pourtant, les données stockées sur ces sites revêtent une importance capitale.»

La virtualisation rend la protection plus complexe

Agnico Eagle a virtualisé ses bureaux locaux à 95%, une architecture qui crée des problèmes de sauvegarde et de restauration. Ses mesures en cas de reprise après incident impliquaient de déplacer les bandes vers un second site, tandis qu’une copie de la plupart des données devait être conservée dans le centre de stockage de la société. «Chaque restauration de fichier ressemblait à un chemin de croix, se souvient Daryl Land. Le délai se comptait en jours.»

La déduplication, une solution de réplication à distance

Agnico Eagle souhaitait utiliser la réplication, mais la bande passante entre les sites n’était que de 1 à 2Mo/s, avec une latence pouvant atteindre 600ms. La déduplication des données: la solution?

«En théorie, la déduplication devait réduire la quantité de données à déplacer et nous permettre de traiter uniquement les données de sauvegarde sans tenir compte des fichiers actifs», indique Daryl Land. «La question était de savoir si la solution était compatible avec nos réseaux existants.»

La solution exigeait des taux de déduplication élevés, un processus robuste de réplication et la possibilité de contrôler la quantité de bande passante utilisée par ce dernier.

«Les appliances DXi de Quantum semblaient répondre à nos critères: elles offraient toutes ces fonctionnalités. Nous les avons donc mises à l’épreuve avec l’aide d’ITWeapons, un intégrateur neutre.», précise Daryl Land.

Réplication et nouveau logiciel de sauvegarde pour machines virtuelles

«Quantum proposait un logiciel de protection des VM, vmPRO. Nous l’avons par conséquent inclus dans les tests», confie Daryl Land.

Cette solution a immédiatement résolu tous les problèmes. Les sauvegardes ont été transférées vers l’appliance DXi locale par vmPRO et les réplicas vers une autre appliance DXi au sein du datacenter principal, puis vers le nord du Québec. La solution protège aujourd’hui quatre des mines en activité. Il est prévu de l’étendre à d’autres mines. Elle offre une protection hors site quotidienne, élimine les interventions manuelles et prendra en charge les plans permettant à un grand nombre de petits sites de répliquer les données vers un site régional central, puis de ce site régional central vers le datacenter de l’entreprise.

«La combinaison DXi/vmPRO s’est montrée incroyablement efficace. Nous avons atteint des taux de déduplication de l’ordre de 270:1, et la planification de la réplication ainsi que la limitation de la bande passante fonctionnent parfaitement», détaille Daryl Land. «Le DXi présente en outre une telle tolérance à la latence que nous envisageons de l’utiliser pour un site uniquement doté d’une liaison satellite.»

Restauration des fichiers en quelques minutes au lieu de plusieurs jours

«Comme vmPRO stocke les copies des VM au format natif, indique Daryl Land, un simple glisser-déplacer suffit pour exécuter le fichier VMDK. La procédure est extrêmement rapide. La restauration s’effectue littéralement en quelques minutes au lieu de plusieurs jours.» Daryl Land poursuit: «Nous avons même utilisé les copies DXi/vmPRO pour déplacer les serveurs lors du transfert de notre datacenter du nord du Québec vers Toronto. Nous nous sommes servis du DXi pour répliquer les VM vers le nouveau site, où les serveurs ont ensuite été démarrés. Tout s’est très bien passé».

Produits utilisés

Principaux avantages

  • La réplication automatisée assure une protection quotidienne des sites distants en vue de la reprise après incident tout en allégeant la charge administrative
  • La déduplication permet de réduire le volume de données à transmettre selon un ratio pouvant atteindre 270:1, d’où une économie d’espace disque pour l’archivage et une réplication efficace des données de sauvegarde sur les WAN existants
  • Les fichiers de sauvegarde VMware au format natif accélèrent la restauration des serveurs virtuels, ramenant le délai de restauration des fichiers de plusieurs jours à quelques minutes
  • Le renforcement de la protection à partir de l’infrastructure existante garantit une plus grande intégrité des données sans hausse des coûts
  • La restauration simplifiée permet de déplacer les VM de façon économique vers un datacenter d’entreprise, sans recourir à des services de conseil externes

À propos d’Agnico Eagle

Agnico Eagle est une grande société canadienne d’exploitation aurifère qui produit des métaux précieux depuis 1957. Propriétaire de neuf mines au Canada, en Finlande et au Mexique, elle mène des activités d’exploration et de mise en valeur dans chacune de ces régions ainsi qu’aux États-Unis. Agnico Eagle s’engage à créer de la valeur économique en exerçant ses activités en toute sécurité et de manière responsable sur le plan social et environnemental, tout en contribuant à la prospérité de ses employés et des collectivités où elle est établie.